Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 06:53

Quand j'ai décidé de devenir esthéticienne, j'avais déja un métier, j'étais déja mariée, et mon Lutin n'avais que 5 mois. C'est une décision que j'ai pris sur un coup de tête, à la fin de mon congé de maternité, car je ne me voyais pas retourner à mon ancien travail, j'en avais aucune envie.

L'esthétique m'a toujours attiré, c'est une profession qui est complémentaire de celle de mon mari ( kiné) et cela nous donnait l'occasion de travailler ensemble, ce qu'on a toujours voulu faire.

J'ai été dans une école privée et j'ai passé mon diplôme en accéléré, ça n'a pas été simple , entre la maison à payer avec un salaire en moins et des frais de scolarité en plus, un bébé a gérer et l'envie d'exceller dans ce que je faisais, je me suis vraiment mise la pression. Mais j'ai réussi!

Ensuite, j'ai eu Miss Wizz et c'est à la fin de mon congé maternité que j'ai enfin excercé mon métier...

J'ai choisi mon métier sur le tard, j'étais donc sûre de moi sur ce que j'avais envie de faire, mais certains points m'inquiétaient : vais-je réussir à entrer en contact avec les gens? vais-je réussir à prendre plaisir sur certains soins ingrats? et si j'ai des clientes qui ont des soucis d'hygiène?...

Je dois dire que tout cela s'est fait naturellement, les clientes aiment être fidèles à leur esthéticienne et la visitent environ tous les mois, ce qui permet de garder avec elles un lien privilégié, et parfois même créer une amitié. C'est chaque fois un véritable plaisir pour moi de les voir, et je considère mon travail comme une succession de rencontres intéressantes. J'ai des clientes de tous les âges, de tous les milieux...Ma plus jeune à 11 ans, j'ai du rattrapper un sourcil massacré à coups de ciseaux, la plus agée a 80 ans, c'est une ancienne artiste de cirque et je prend un plaisir immense à l'écouter me raconter ses aventures à travers le monde.

J'aime mon métier, et chaque soin que je pratique me plait, même si j'avoue que je m'autorise a refuser ceux que je n'aime pas faire, ça aide! Les angoisses que j'avais à propos de l'hygiène se sont envolées, en général, les femmes que je reçois sont très propres et respectueuses. ( le plus souvent)

Ce métier m'apporte énormément de choses, me permet de rencontrer des gens très intéressants, d'aborder parfois des sujets stupéfiants, mais je sais que j'apporte aussi du confort, du bien-être aux gens. Quand je vois certaines femmes qui arrivent épuisée à bout de nerfs et qui repartent après un soin avec un sourire radieux , cela me met en joie. Je sais qu'avec mes soins amincissants, j'aide certaines femmes à se sentir mieux dans leur peau, quand elle partent en vacances après une cure, j'ai toujours une petite pensée émue pour elles, parce que je sais que cette anée, le maillot ne sera pas une épreuve pour elles . Certaines ne viennent que pour parler. Ces femmes, je les vois le plus souvent en épilation, parce que c'est un soin que l'on fait chaque mois, et au cours duquel il est le plus facile de discuter. Elles me confient leurs joies, leurs peines, je les connais de la même façon que je connais mes amies.

J'aime prendre soin de mes clientes, leur offrir un cadre agréable, des petites attentions, les meilleurs soins que je peux , j'aime les voir revenir car elles se sont senties bien avec moi. Ce métier, même s'il est difficile physiquement est ( et doit être, je le pense) une passion et un PLAISIR.

J'ai la chance de travailler dans les locaux de mon mari, d'avoir beaucoup de ses patients comme clients et d'avoir certains soins communs. Nos métiers font donc partie de nos vies, et on y est 24h/24, même quand on y est pas physiquement, même les vacances, même le soir, même le week end. Il ne se passe pas une journée sans que le cabinet ne soit dans nos conversations, il est notre deuxième maison, nos enfants y passent beaucoup de temps. C'est parfois un peu pesant pour eux, je dois le reconnaître, mais c'est nécessaire pour notre réussite.

L'esthétique est un métier prenant, difficile physiquement comme je le disais plus haut , mais parfois aussi difficile moralement, car les cientes ne font pas que vous confier leurs joies, elles vous déposent aussi leurs peines, et souvent on a du mal à s'en vider l'esprit, parfois c'est vraiment pesant et oppressant.

Quand on choisit d'être esthéticienne, il faut accepter d'être présente et disponible.

Je pense avoir fait le tour des points positifs et négatifs ( je ne vous parlerais pas de statut , d'argent , car ma situation est un peu particulière) ...j'espère avoir pu aider celles ( ou ceux) qui hésitent à faire de l'esthétique leur métier.

 

tumblr_mkophf3EHr1s2xnjzo1_500.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Elodie-Cosmétogirl - dans Cosmétogirl vous raconte sa vie!
commenter cet article

commentaires

médecine esthétique 14/06/2013 04:11


Merci pour ce partage. Pour ma part, j'ajouterai que le métier d'esthéticienne est un métier essentiel. C'est par elle que les soins préventifs commencent. C'est la qualité de ses prestations qui
feront qu'une personne se conservera plus longtemps, c'est par elle que les technologies esthétiques doivent passer avant d'être appliquées aux patientes et enfin, c'est elle qui connait le mieux
la réalité du terrain en termes de soins et de besoins en esthétique.

Elodie-Cosmétogirl 14/06/2013 09:07



MERCI! :-) 



maman est occupée 28/05/2013 14:41


Sympa ce post et utile pour les jeunes en quête d'inspiration !

Elodie-Cosmétogirl 28/05/2013 15:01



Et pourquoi pas les moins jeunes ... ;-) 


Merci :-) 



Elodie, 28 ans, esthéticienne. Maman du Lutin ( mars 2008) et de Miss Wizz (septembre 2010).




Bons Plans pour les Mamans

Bons Plans pour les Beauty-addict